L’église Saint Trohé un beau patrimoine disparu de Nevers

L’église Saint Trohé – Patrimoine disparue du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

L’église Saint Trohé était située avec son cimetière le triangle formé par la rue qui porte son nom, la rue Hanoteau et la rue des Moulins.

Une représentation de la Vierge à l’Enfant est transférée à l’église Saint-Étienne, elle fut l’objet d’une dévotion au XVe siècle, elle est particulièrement vénérée lors des crises épidémiques survenues dans Nevers entre les années 1400 et 1450.

Les paroissiens de toute la cité se rendaient à l’église Saint-Trohé qui est à l’époque l’une des plus anciennes des 102 églises de la ville de Nevers, ils étaient accompagnés des échevins. Une confrérie de “Notre Dame de la Colombe” très mal connue était érigée dans cette église.

Dès 1460, le succès de la chapelle Saint-Sébastien a atténué la dévotion à la Vierge Noire. On ne note plus de déplacements collectifs vers elle, mais le lieu reste connu dans les années 1650 pour abriter une statue miraculeuse.

PEUPLE DE SAINTS ET PÈLERINAGES DANS LES DIOCÈSES D’AUTUN ET DE NEVERS – Diane Carron

L’église très appauvrie a été détruite à la Révolution, le culte semble avoir repris à l’église Saint-Étienne où des plaques et des offrandes sont déposées autour de la statue ainsi que de celle de saint Antoine de Padoue.

L’église est citée comme abbaye en 888, puis comme couvent de femmes, qui fut réuni, au XIIe siècle, à l’abbaye Notre-Dame. Elle était devenue paroissiale au commencement du XIe, époque de sa dernière reconstruction, et portait le nom de Notre-Dame de Saint-Trohé ou du Bon-Secours. De 1784 à 1790, tout en restant paroisse, elle fut desservie par le clergé de Saint-Étienne. En 1790 elle eut de nouveau un curé spécial dont le revenu était de 270 livres par an, casuel non compris. Elle avait 684 paroissiens.

Sources: 1928/T30. ACN CC 11 f. 31: procession exceptionnelle conduite à l’église Saint-Trohé en 1402.ACN CC 53: procession pour la cessation de l’épidémie pour prier Notre Dame de Saint-Trohé 1453. Bibliographie: BOUTILLIER F.,1884, Archives paroissiales de Nevers concernant l’histoire des 15 paroisses de la ville et de la banlieue avant 1789, Nevers, Morin-Boutillier, p. 356. Peuple de saints et pèlerinages dans les diocèses d’Autun et de Nevers : du temps des martyrs au temps des réformes, IVe-XVIIIe siècles Diane Carron.

Nevers est une commune du centre de la France, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté. GPS 6.98475, 3.1568

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du Musée de la faïence de Nevers.

Découverte du Jardin du Musée de la Faïence de Nevers.

Découverte de l’ancienne faïencerie de l’Autruche à Nevers.

Découverte des anciens logements des Faïenciers de Nevers.