Mairie – École de Saint Révérien – Patrimoine communal

Mairie – École de Saint Révérien – Patrimoine communal de la commune de Saint Révérien

La Mairie – École de Saint Révérien est située sur la « place de la Mairie » le long de la départementale 977 bis. C’est un grand bâtiment de plan rectangulaire, avec un étage, son fronton porte une horloge. La construction est en pierre de calcaire blanc.

Ses toitures sont en ardoises, au centre du toit, nous pouvons découvrir un clocheton en charpente. Il porte une cloche, sur son toit en zinc sont placé des décorations en fonte moulée.

La Mairie – l’Hôtel de Ville en nivernais.

La mairie, est le regroupement administratif d’une commune d’une ville, qui est placé dans un bâtiment qu’on appelle hôtel de ville, maison communale, maison commune ou bureau communal, dans une commune ce lieu, ce bâtiment est la mairie.

Le fronton de la mairie porte très souvent la mention de la devise de la République : « Liberté, égalité, Fraternité ». Ces ensembles ajoutent au caractère monumental des hôtels de ville, et affirment la présence de la république sur le territoire national. Avec les écoles-mairies ou mairies-écoles, la république s’implante dans les campagnes.

Avec la mise en place des lois Ferry rendant l’enseignement primaire gratuit et obligatoire jusqu’à 13 ans (1881-1882), les communes reçoivent aussi l’obligation de se doter d’une école publique laïque.

Dans beaucoup de communes, on construit un local municipal qui est à la fois mairie et école. La forme la plus répandue est la mairie dans un corps central et dans des ailes symétriques l’école des filles et l’école des garçons. Souvent, il s’y trouve des logements de fonction pour les instituteurs et institutrices.

L’école incarne la politique d’instruction de la IIIe République. C’est à la mairie et à l’école que se fait l’éducation des citoyens. La fréquentation des ensembles mairie-école familiarise les milieux ruraux à la démocratie et à l’idée républicaine.

L’époque moderne voit se développer les « petites écoles » destinées à donner une instruction de base aux enfants (lire, écrire, compter), notamment avec l’Ordonnance du 13 décembre 1698. Le roi Louis XVI oblige les parents de France à envoyer leurs enfants dans les écoles paroissiales, dites « petites écoles ».

Cette obligation s’applique aux enfants jusqu’à l’âge de quatorze ans.

Le pouvoir royal encourage ces écoles, mais sans s’impliquer, ni pour l’organisation ni pour le financement. Les petites écoles sont donc sous la dépendance des évêques et des communautés locales.

Le financement vient uniquement des familles, ce qui ne favorise pas un enseignement suivi. Ces petites écoles, surtout présentes dans les villes et dans certaines régions, sont généralement réservées aux garçons.

Lors de la révolution française, en l’an II (1793), Saint-Révérien est rebaptisé Brutus-le-Bourg puis, le village prend le nom de Saint Révézin en 1801. Le bourg son nom de Saint Révérien en 1826.

Un petit temple romain était situé a l’emplacement de l’actuelle mairie, un Cella où était la statue du dieu, c’est principalement la partie close du temple étrusque. Il devient en 886 l’oratoire de Saint-Révérien, accordé par Charles le Gros au chapitre de Nevers, desservi par les bénédictins de Saint Martin d’Autun.

Bonne découverte de la Mairie – École de Saint Révérien GPS 47.21157, 3.50344

Saint Révérien est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Saint Révérianais .

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du monument aux morts de Saint Révérien.

Découverte de la Fontaine Sacrée de Saint-Révérien.

Découverte d’une croix de la commune de Saint-Révérien – Patrimoine vernaculaire.

  • clocheton
  • clocheton
  • clocheton et horloge
  • Mairie - École de Saint Révérien
  • Mairie - École de Saint Révérien
  • Mairie - École de Saint Révérien
  • Mairie - École de Saint Révérien
  • Mairie - École de Saint Révérien
  • clocher
  • toit
  • cloche
  • toit et cloche