Monument aux morts de Saint Révérien – Souvenir

Monument aux morts de Saint Révérien – Monument du souvenirs de Saint-Révérien

Le Monument aux morts de Saint Révérien, est dressé pour honorer le souvenir de ses 27 enfants morts pour la patrie. La commune décide au mois d’août 1919 d’ériger un monument. En mai 1920 l’emplacement est choisi est la place publique devant la mairie, il sera fait en roche de Juvigny, surmonté d’un coq.

Les travaux seront terminés en février 1921. L’inauguration aura lieu le 21 novembre en présence du député Régnier. Il existe seize monuments surmontés d’un coq dans le département de la Nièvre, il est le symbole de la fierté nationale. Le seul monument aux morts de la région à trôner devant la mairie de la république. Le monument aux morts de Saint Révérien est réalisé par le marbrier neversois Grenut.

Il est inscrit sur le monument: “VERDUN À LA MÉMOIRE GLORIEUSE DES ENFANTS DE SAINT-RÉVÉRIEN MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918”

ROY Hilaire  –  BEAUMIER Claude  – VERRIER Charles – DORLET Jules – MORLÉ Joseph – SIMON Alexandre – THÉVENOT Marcel
1915
THÉVENOT Louis – CHARBONNEAU Honoré –  BAILLON Edmond – DARDELLE Edmond – PIFFAULT François –  LOUHAUT Julien  – BOUVOT Philibert  – MOREAU Louis
1916
DARD Laurent – BLUZOT Louis
1917
NANDROT Robert – DARD Firmin
1918
DODINOT Marcel – FILLION Urbain  – ROLLAND Jules – ROUMIER Émile – PIFFAULT Joseph – CARTE Alexandre – MITTON Gabriel – BOURBON Robert
1919
GOBY Georges

1939-1945
DAGONNEAU Émile BUSSIERE Pierre PERRIER Maurice  PIFFAULT Robert.

Un monument aux morts est un monument érigé pour commémorer et honorer les soldats, et plus généralement les personnes, tuées ou disparues par faits de guerre. Il en existe de plusieurs types : les cénotaphes (monuments mortuaires n’abritant aucun corps), généralement dans le centre d’une ville ou d’un village, mais qui ont aussi été, après la Première Guerre mondiale, élevé dans les entreprises, les écoles, les foyers fréquentés par les disparus de leur vivant et les mémoriaux, monuments nationaux élevés sur les champs de bataille (Douaumont) où les cimetières militaires abritent les tombes de soldats, parfois de centaines de milliers d’entre eux. La Première Guerre mondiale est un conflit militaire impliquant dans un premier temps les puissances européennes et s’étendant ensuite à plusieurs continents de 1914 à 1918 (bien qu’ayant diplomatiquement perduré jusqu’en 1923 pour les pays concernés par le traité de Lausanne, le dernier à avoir été signé, le 24 juillet 1923).

Saint Révérien est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Saint Révérianais .

Bonne découverte du Monument aux morts de Saint Révérien – Monument du souvenirs GPS 47.21137, 3.50342

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Un clic pour découvrir la fontaine.

Découverte d’une croix de la commune de Saint-Révérien – Patrimoine vernaculaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.