Mines et four de Chaumot-Chitry un beau patrimoine industriel

Mines de Chaumot et de Chitry les Mines – Ancien four à chaux – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté

Les Mines de Chaumot et de Chitry les Mines sont situées le long de la départementale 130, contre une butte. Les premiers fours, avaient la forme d’une cruche, sont construits en briques, au pied d’une butte de terre. Cette butte servait de rampe d’accès au “gueulard” (ouverture supérieure) par lequel pourra s’opérer le chargement en matière première.

On fait le remblai, on tasse la terre, on taille l’emplacement du four. Pour construire le four, on réalise un moule en terre ou, le menuisier réalise un moule en bois, puis sont empilé des briques réfractaires contre la terre. On construit un mur de pierres devant et on garnit le tour du four avec de la terre argileuse, puis on pratique une ouverture, avec porte dans le bas du four pour accéder au foyer.

L’ancien propriétaire du château de Chitry, la famille Des Barres de 1422 à 1559, obtiennent Sous Louis XI l’autorisation d’exploiter les mines de plomb et d’argent. L’entrée principale est placée contre une motte dans un champ sur la départementale 130.

D’après les anciens la tour est bien l’entrée principale d’une ancienne mine. Les traces nombreuses d’anciennes exploitations minières, mines de plomb argentifère furent découvertes en 1493 sur le territoire  jusqu’aux collines boisées de Chaumot.
Dans la vallée de l’Yonne, en aval de Corbigny, un complexe minier important semble avoir existé. Il aurait eu pour centre Chitry-les-Mines qui est une commune du canton de Corbigny et aurait débordé jusqu’à Marigny, Saint-Didier et Montceau-le-Comte, etc. Sur les bords de l’Yonne, à Chitry même, pittoresque localité historique avec son église du XVIe siècle et son château du XVIIe siècle, on peut voir encore aujourd’hui les traces nombreuses d’anciennes exploitations minières, qui ont eu dans le passé un développement considérable. Société Linnéenne de Lyon partie scientifique Chitry (Nièvre) et ses anciennes exploitations minières par Jacques Monot — 182) .

Ces mines, exploitées par Jean De Béze de 1492 à 1560, l’exploitation des mines de Chitry s’est développée des deux côtés de la vallée de l’Yonne. Le territoire de cette commune est creusé de toutes parts. Dans les bois de Chaumot, sur une largeur de près de 80 mètres des centaines de puits, très rapprochés les uns des autres, indiquent une puissance de gisement considérable . La profondeur de ces puits d’extraction, plus ou moins comblés, varie de 1 mètre à 2 mètres, leurs diamètres de 2 à 4 mètres.

Le gisement de Chitry les mines est un gisement de sub-surface. La période principale de l’exploitation se situe à la fin du XVe siècle et dans la plus grande partie au XVIe siècle. l’extraction du minerai était couplée avec une fonderie pour séparer l’argent du plomb, à l’époque un métal recherché pour battre la monnaie. Une estimation de 20 000 tonnes de plomb extrait, environ 85% du plomb extrait dans le Morvan.

Chaumot est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Chitry et ses exploitations minières 

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Anciens travaux (gallo-romains et XVIe siècle): tranchées, puits, galeries de  Chitry et de Chaumot.

Bonne découverte des Mines de Chaumot et de Chitry les Mines GPS 47.26027, 3.63926

Découverte du Port de Chitry – Chaumot.

Découverte du Lavoir de Chaumot.

Découverte du Monument Jules Renard à Chitry les Mines.

Jacques Momot Publications de la Société Linnéenne de Lyon Année 1967 36-5 pp. 182-187  Chitry (Nièvre) et ses exploitations minières. Chitry les mines Nièvre rapport d’ensemble par BURNOL et J. LHEGU

Ce diaporama nécessite JavaScript.