Monument aux morts de Fleury sur Loire – Souvenir

Monument aux morts de Fleury sur Loire – Monument du souvenir

Le Monument aux morts de Fleury sur Loire, c’est un pilier commémoratif. Le marcher est passé avec l’entrepreneur Auguste Grenut de Nevers (marbrier) qui prévoit la fourniture d’un monument pour 3 350 Francs, à cette somme le conseil municipal rajoutera 1 000 Francs pour la grille d’entourage.

Sur le monument il est inscrit FLEURY SUR LOIRE À LA GLOIRE DE SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918 PRO PATRIA, il est ajouté en 2001 sur la stèle « À la mémoire des veuves et orphelins des guerres.

AUVINET-FRÈRE Commandant, MEYSTRE Henri sous-lieutenant, TARDIVON Jean Maréchal des Logis, TUREAU Gilbert Caporal, BIDEAU Antoine ; BIDEAU Joseph ; BIDEAU Jean ; BLONDEAU Étienne ; BLONDEAU Jean ; BLOT Étienne : BLOT Nicolas ; CHAMORIN Léonard ; COCARD Marin;  CORNETIER Léonard ; COURTOIS Lazare ; ELOY Joseph ; FALLET Gilbert ; FOUCAUD Jacques ; GEOFFROY Jacques ; GILLIER Gilbert ; JOUANNET Pierre ; LACOUR Jean-Baptiste ; LACOUR Denis ; LAFAIE Jean-Baptiste ; LAFAIE Joseph ; LEBRETON Maurice ; LORBAT Gilbert ; MATHIAU Pierre ; MINOIS Jean François ; MOINE Jean ; MORIN Annet ; PANOT Pierre ; POUSSEROT Gilbert ; PROVOST Louis ; SELLIER Jean-Baptiste ; SERPOLET Jean-Baptiste ; TARDIVON Jean ; THIBAULT Baptiste ; TURPIN Gilbert ; VINCENT Joseph ; VINCENT Lazare;  1939-1945 : NOURIT Eugène ; MOINE Charles ; GRENOT Lucien. ».

Un monument aux morts est un monument érigé pour commémorer et honorer les soldats, et plus généralement les personnes, tuées ou disparues par faits de guerre. Il en existe de plusieurs types : les cénotaphes (monuments mortuaires n’abritant aucun corps), généralement dans le centre d’une ville ou d’un village, mais qui ont aussi été, après la Première Guerre mondiale, élevés dans les entreprises, les écoles, les foyers fréquentés par les disparus de leur vivant ; les mémoriaux, monuments nationaux élevés sur les champs de bataille (Douaumont) où les cimetières militaires abritent les tombes de soldats, parfois de centaines de milliers d’entre eux. La Première Guerre mondiale est un conflit militaire impliquant dans un premier temps les puissances européennes et s’étendant ensuite à plusieurs continents de 1914 à 1918 (bien qu’ayant diplomatiquement perduré jusqu’en 1923 pour les pays concernés par le traité de Lausanne, le dernier à avoir été signé, le 24 juillet 1923).
La récente loi no 2012-273 du 28 février 2012 fixe les règles en matière d’inscription de noms aux monuments aux Morts. « Lorsque la mention “Mort pour la France” a été portée sur son acte de décès. L’inscription du nom du défunt sur le monument aux Morts de sa commune de naissance ou de dernière domiciliation, ou sur une stèle placée dans l’environnement immédiat de ce monument est obligatoire.
La demande d’inscription est adressée au maire de la commune choisie par la famille ou, à défaut, par les autorités militaires, les élus nationaux, les élus locaux, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre par l’intermédiaire de ses services départementaux ou les associations d’anciens combattants et patriotiques ayant intérêt à agir. »

Fleury-sur-Loire a été la commune de la Nièvre la plus durement touchée par la guerre, Hervé Moisan, cite dans son livre « les 41 morts représentent 28,47 % de la population masculine d’avant-guerre de Fleury sur Loire. »

Bonne découverte du Monument aux morts de Fleury sur Loire GPS 46.83591, 3.3199

Fleury-sur-Loire est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de l’église de Fleury-sur-Loire – Église Saint-Julien.

Découverte de la chapelle de Feuilloux – Maison du Temple de Feuilloux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.