Monument aux morts de Grenois – Monument du souvenir

Monument aux morts de Grenois – Monument du souvenir

Le monument aux morts de grenois est un obélisque sur un socle, il est réalisé en pierre de Volvic. Sur le monument il est inscrit: “AUX ENFANTS DE GRENOIS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918”. Ce monument est situé le long de la départementale 135, devant l’église du village de Grenois. L’édifice est un monument communal.

1914
LELONG Célestin 22 ans PATAUT Charles 25 ans RENAULT Jean-Marie Sergent 26 ans TISSIER Philibert 21 ans PATAUT Pierre 26 ans CHAMBON Charles 33 ans MONSINJON Jean-Marie 26 ans MOULOISE Gilbert Caporal 21 ans MONIGOT Marcel Caporal 29 ans MILLARD Octave 23 ans
1915
GOURÉ Julien 21 ans DORLET Auguste 35 ans BARRE Félix Sergent 27 ans
1916
MILLARD Raymond 20 ans COINTE Charles 32 ans SAULE Théodore 32 ans GOGUELAT Armand 18 ans MILLARD Frédéric 45 ans MOULOISE Léonard 42 ans –
1918
BASTE Léon 26 ans CONNIN Camille 20 ans MOULOISE Albert 35 ans.

Au pied du monument, une petite trappe est située sous une plaque de la terre de Verdun déposé par des anciens combattants “11 NOVEMBRE 1968 TERRE DE VERDUN”.

Un monument aux morts est un monument érigé pour commémorer et honorer les soldats, et plus généralement les personnes, tuées ou disparues par faits de guerre. Il en existe de plusieurs types : les cénotaphes (monuments mortuaires n’abritant aucun corps), généralement dans le centre d’une ville ou d’un village, mais qui ont aussi été, après la Première Guerre mondiale, élevé dans les entreprises, les écoles, les foyers fréquentés par les disparus de leur vivant et les mémoriaux, monuments nationaux élevés sur les champs de bataille (Douaumont) où les cimetières militaires abritent les tombes de soldats, parfois de centaines de milliers d’entre eux. La Première Guerre mondiale est un conflit militaire impliquant dans un premier temps les puissances européennes et s’étendant ensuite à plusieurs continents de 1914 à 1918 (bien qu’ayant diplomatiquement perduré jusqu’en 1923 pour les pays concernés par le traité de Lausanne, le dernier à avoir été signé, le 24 juillet 1923).

Grenois est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté. GPS 47.32082, 3.5274

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du puits sacré de l’église de la commune de Grenois.

Découverte des parapentistes de la commune de Grenois – Vol libre dans la Nièvre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.