Monument du souvenir au lieu-dit l’Épine –  Résistance

Monument du souvenir au lieu-dit l’Épine –  Résistance Nivernaise

Le Monument du souvenir est situé sur la départementale 2, entre la commune de Donzy et celle de Sainte-Colombe-des-Bois. sur la stèle du souvenir il est inscrit: “Le premier juillet 1944 , ici ont été torturés et fusillés par les allemands: Baroin Eugène, madame Baroin Jeanne, Poursin Marcel, Pousin René, Coillac Maurice: Lebegue Eugène du village de Sainte Colombe et Louis Marcel, Morere Georges de Donzy”.

À Donzy et à Sainte-Colombe-des-Bois, localités situées à l’est de la commune de Cosne-Cours-sur-Loire, les nazis massacrèrent en 1944 à titre de représailles des ouvriers qui se rendaient à leur travail. Ce monument du souvenir est une stèle en pierre.

Contrairement à ce que supposaient les habitants de Donzy et de Sainte-Colombe-des-Bois, les Allemands n’emmenèrent pas leurs prisonniers à Cosne-sur-Loire ou à Nevers.

Ce n’est qu’une semaine plus tard, les 7 et 8 juillet 1944, que les cadavres dispersés furent retrouvés à plusieurs kilomètres de Sainte-Colombe-des-Bois : ceux des habitants de Donzy dans le bois « des Fours » à Asvins, celui d’un autre prisonnier dans un champ de Villarnault, ceux de Sainte-Colombe-des-Bois au lieu-dit « l’Épine » à quelques mètres de la route qui joint Sainte-Colombe-des-Bois à Donzy.

Le 1er juillet 1944 vers 4 h 30 du matin, une troupe allemande d’environ 1000 hommes, s’installent dans l’ancienne commune de Cosne-sur-Loire pour garder les routes de Donzy, Châteauneuf-Val-de-Bargis, Cessy-les-Bois, Suilly-la-Tour. Ils encerclent Sainte-Colombe dont les bois des Fours, proche du hameau de Couthion, sont occupés depuis quelques jours par les Résistants.
Dès leur arrivée, les Allemands, dont un des motocyclistes en reconnaissance est tué le matin même par une sentinelle F F I sur la route de Couthion.
Après la mort du motocycliste, par crainte de représailles, les habitants de Couthion se sont enfuis dans les bois où les Allemands n’osent s’aventurer. Le hameau composé de deux ou trois maisons, est incendié dans l’après-midi.
La ferme de la Galonnerie est incendiée dans la matinée, l’ennemi ayant prétexté y avoir trouvé des lambeaux de parachute. L’agriculteur dont les deux fils âgés de 14 et 16 ans se sont enfuis dans les bois, est ligoté et emmené, sa femme est grièvement blessée, alors que prise de frayeur elle tente de s’enfuir, elle décède le lendemain à l’hôpital de Cosne-sur-Loire (l’autopsie révèle 32 éclats dans l’abdomen).
Les hommes arrêtés, y compris plusieurs habitants de Donzy, sont enfermés dans une grange au hameau de Villarnault (commune de Sainte-Colombe-des-Bois), tous sont interrogés et battus à coups de crosse.
Vers 10 h, des prisonniers sont transportés en camion vers Châteauneuf-Val-de-Bargis, ceux de Donzy le sont vers midi. Vers 16 h, les Allemands font monter les trois derniers prisonniers sur un tank et les relâchent peu après.
Donzy est une commune française située dans le nord du département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de al stèle de Sichamps – Résistance Nivernaise.

Découverte du monument de la résistance de Moux-en-Morvan.

Bonne découverte du monument du souvenirs au lieu-dit l’Épine –  Résistance Nivernaise. GPS 47.34085, 3.14372

Ce diaporama nécessite JavaScript.