Croix de Saint Germain Chassenay – Calvaire

Croix de Saint Germain Chassenay – Calvaire de Saint-Germain-Chassenay

La croix de Saint-Germain Chassenay est située prêt du carrefour des départementales 978 à et 182. La base est faite d’un (emmarchement) de trois marches, son piédestal de pierre est cubique, la base de celui-ci et un peu plus imposante tout comme son sommet de pierre. Le piédestal est décoré de petites colonnes a chacun de ses angles. Sur chacune de ses quatre faces apparaît un décor sculpté dans la pierre calcaire de la région, ceux-ci sont fortement abîmés. La partie haute du socle est elle aussi décorée. Son socle simple maintient une croix en fer forgé, dans laquelle nous pouvons découvrir une volute, une clef, un calice, un cœur a la croisée des branches de la croix et sur le haut de celle-ci une colombe à côté de laquelle il est inscrit Pax. Le sommet de la croix se termine par une étoile. Devant les marches de ce calvaire se trouve une pierre des morts.

Les croix centrales des cimetières, souvent appelée croix hosannières, en ce lieu on bénissait les rameaux en chantant l’Hosanna, sont très souvent ouvragées ainsi que certaines croix funéraires qui ont été réemployées en croix de chemin.

Les croix hosannières, dites « hosannaire » ou « croix de l’hosannaire », sont des édicules funéraires construits entre les XIIe siècle et XVIe siècle.

Les croyants devaient se signer en passant devant, ils pouvaient y trouver protection et réconfort, ils y apportaient des offrandes.

Ces « lieux de culte » quadrillaient le territoire et étaient un rappel pour les populations. Ils étaient aussi une façon d’attirer les bonnes grâces des dieux et divinités ou pour conjurer le mauvais sort. Ils sont devenus des points de repère.

C’est ainsi que nos ancêtres devenus chrétiens vont ériger comme monuments votifs, des croix, en l’honneur du vrai Dieu Jésus Christ. Les croix et les calvaires ont pris la place de ces « ex-voto » païens.

Un calvaire est un monument catholique, un « Crucifix » (croix sur laquelle est représenté Jésus-Christ crucifié) autour duquel se trouvent un ou plusieurs personnages bibliques, la Vierge Marie, Jean (apôtre). On en distingue, principalement, quatre sortes, dans le sens général du terme, qui sont visibles dans de nombreux pays, y compris ceux dont le catholicisme n’est pas la religion principale.

Une croix : simple symbole du christianisme ;

Un crucifix : une croix avec une statue de Jésus cloué

Un calvaire : le crucifix avec ou sans les deux croix des « Larrons ».

En France, l’acception du terme, est un peu dévoyée, c’est souvent une simple croix, seule ou avec une statue de Jésus crucifié. La destination et le lieu d’implantation de ces monuments sont très variés. Les matériaux varient selon les lieux et les époques, la richesse des hameaux, villages, villes, familles, et personnages illustres.

Saint-Germain-Chassenay est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté. Bonne découverte de la Croix de Saint Germain Chassenay GPS 46.77616, 3.39292

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du monument aux morts de Saint Germain Chassenay.

Découverte de l’église de Saint Germain Chassenay.

Découverte de la vierge du Montcharlet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.