Église de la montagne de Grenois – Sainte-Radegonde

Église de la montagne de Grenois – Église Sainte Radegonde

L’Église de la montagne de Grenois est datée des XIIe-XVIIIe-XIXe-XXe siècles, dite aussi chapelle Sainte Radegonde, elle se trouve au sommet du mont. Il s’agit de l’ancienne église paroissiale du village de Grenois, jusqu’à la fin du XIXe siècle, où il fut construit au centre du village l’église actuelle.

L’église du prieuré jusqu’à la révolution, devient l’église paroissiale, jusqu’à la construction de l’église de la commune de Grenois qui est mieux placé et pouvant accueillir plus de paroissiens . Le cimetière qui l’entoure est toujours celui de la commune.

Un monastère de bénédictins rattachés à l’Evêché de Nevers s’installe au XIIe siècle, à l’est de la montagne, à cet endroit se trouve le prieuré, le cimetière, l’église, qui est dédiée à Sainte Radegonde et à Sainte Geneviève. Le village, situé en contrebas, est géré par ce prieuré.

Abandonnée à la fin du XIXe siècle, elle était en ruine, et seul furent conservés le chœur ogival, ses colonnes romanes et son clocher carré.

Le clocher est percé sur chaque face d’une simple baie. Devant la façade reconstituée, était placée la nef.

L’église fut construite sur une fontaine sacrée, dont le puits est daté du XIIe siècle, il est encastré dans le mur du choeur. La profondeur de ce puits serait égale à la hauteur du clocher, mais son originalité réside surtout en sa margelle en pierre polie taillée dans un seul bloc de pierre.

La croix du Chœur est forgée en 1956 (B.Fougerat) elle est d’inspiration cistercienne. Le bâtiment est épaulé par de solide contreforts. La toiture pyramidale du clocher est recouverte d’ardoises.

L’église paroissiale de la Montagne menaçant ruine fut interdite au culte par ordonnance de Monseigneur de Ladoue en date du 2 février 1874.

Sur le chemin qui monte à la montagne, une stèle commémorative (élevée à l’initiative de M.Gougat, ancien maire) “Le nivernais à ses immortels” (Mancini-Nivernois, De Radovilliers, André Dupin, Maurice Genevoix).

La chapelle est abandonnée à la fin du XIXe siècle, seuls : le chœur ogival, les colonnes romanes et le clocher ont pu être conservés.

Grenois est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du puits sacré de l’église de la commune de Grenois.

Découverte des parapentistes de la commune de Grenois – Vol libre dans la Nièvre

Bonne découverte Église de Grenois – Église Sainte Radegonde GPS 47.32566, 3.53835

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.