La chapelle Saint-Lazare de Nevers un beau patrimoine.

La chapelle Saint-Lazare de Nevers – Patrimoine du Nivernais en Bourgogne-Franche-Comté.

La chapelle Saint-Lazare et sa maladrerie sont situés en bordure nord du faubourg du “Grand Mouësse”, la départementale 978, au niveau des numéros 16 – 18 – 20.

La chapelle est devenue paroissiale en 1450, “cura sancti Lazari”( Soins Saint Lazare). À cette cure on réunit par la suite le “Montot prioratus de Monteto” (Prieuré de Montóia Monteto). En 1226 est édifiée la léproserie de Saint-Lazare, l’hôpital ou la maladrerie de Saint-Lazare, “Leproseria Sancti Lazari Nivernensis, Domus hospitalis sancti Lazari prope Nivernis”. La chapelle aurait fait partie de l’ordre de Malte ?.

L’ancienne maladrerie Saint-Lazare est fondée par Hériman, évêque de Nevers (840-860). L’hôpital est transféré par la suite à celui de Saint-Didier en 1696. En 1718, la maison curiale est ravagée par un incendie. Au XIXe siècle, elle était devenue une auberge “au Bon Saint-Lazare” par la suite elle devient “a la Croix de Saint-Lazare“. L’aubergiste, M. Mauguin, a semble-t-il trouvé de l’or en fouillant dans la cour.

Les bâtiments sont devenus biens nationaux à la Révolution. L’église est vendue le 28 septembre 1791 au sieur Berger des Barres, puis en grande partie démolie.

L’ancienne église est reconvertie en magasin privé.

Nous pouvons encore observer son abside romane, édifié en cul-de-four, fait de moellons, l’hémicycle était éclairé par une baie de style gothique qui est désormais murée, et une romane protégée par des barreaux en métal.

Des vestiges de contreforts soutenant autrefois cette abside sont encore visibles. Les toitures de cette partie sont en zinc.

Vers l’an 1119, des Chrétiens d’Occident, qui étaient maîtres de la Terre sainte, y fondèrent sous le nom de “Chevaliers de Saint-Lazare“, un ordre militaire et religieux, qui devait à la fois défendre le Tombeau du Christ et soigner les lépreux.

La Maladrerie Saint-Lazare a été fondée à la fin du XIe siècle afin d’accueillir les malades de la lèpre, une maladie infectieuse touchant les nerfs, la peau et les muqueuses. Quand le malade intégrait une Maladrerie, il abandonnait tous ses biens et était déclaré mort pour la société.

Le “bienheureux” Lazare évêque, est le frère des saintes Marie-Madeleine et Marthe. Saint Lazare, est né au bourg de Béthanie, issues d’une illustre famille, il était honoré de l’affection du Sauveur et eut le bonheur de Lui offrir souvent l’hospitalité. Saint Lazare ressuscité assista, dit la Tradition, à l’entrée triomphale du Sauveur dans Jérusalem, ainsi qu’à Sa glorieuse Ascension.

Bonne découverte de La chapelle Saint-Lazare de Nevers GPS 46.98992, 3.18502

(Victor Gueneau dans les Mémoires de la Société académique du Nivernais – 1926/T28 – Nevers Pas à Pas (François Lechat)).

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte du Musée de la faïence de Nevers.

Découverte du Jardin du Musée de la Faïence de Nevers.

Découverte de l’ancienne faïencerie de l’Autruche à Nevers.

Découverte des anciens logements des Faïenciers de Nevers.

Découverte du Four de l’Autruche de Nevers.

  • La chapelle Saint-Lazare
  • La chapelle Saint-Lazare
  • La chapelle Saint-Lazare
  • La chapelle Saint-Lazare
  • Maladrerie Saint-Lazare
  • Maladrerie Saint-Lazare
  • Maladrerie Saint-Lazare
  • Maladrerie Saint-Lazare