La Tour de l’Horloge à Decize – Patrimoine de Decize

La Tour de l’Horloge à Decize – Patrimoine de Decize

La Tour de l’Horloge à Decize est située sur la Place de l’Hôtel de Ville, la Tour de l’Horloge ou Tour Guy Coquille est haute de 33 mètres. La Tour est érigée le 23 septembre 1848. Elle mesure 33 mètres de haut, elle abrite trois cloches dont la plus grosse, fondue en 1622, pèse environ 1300 Kilogramme. La statue du légiste Guy Coquille a été placée dans une niche de la Tour, œuvre de Louis Rochet (1813-1878) elle a été réalisée en fonte. Depuis le Moyen-Age Decize possédait un beffroi. Il avait été consolidé au milieu du XVIIe siècle et entouré d’échoppes et de deux chapelles, contiguës à l’ancien hôpital. En 1847, le conseil municipal décide de raser chapelles, échoppes et beffroi pour construire “une nouvelle tour” plus digne de la ville, La Tour de l’Horloge à Decize.

Au Moyen-Age Decize posséde un beffroi qui à été consolidé au milieu du XVIIe siècle, il est entouré d’échoppes et de deux chapelles, contiguës à l’ancien hôpital de la ville.

La tour est inaugurée le 23 septembre 1849. Par la même occasion, les decizois honorent la mémoire de Guy Coquille. Un statuaire est choisi c’est Louis Rochet (1813-1878), connu pour des œuvres remarquées aux Salons de 1840 et pour ses statues représentants de grands personnages comme Madame de Sévigné, son principal chef d’oeuvre est le groupe constitué par Charlemagne et ses leudes devant Notre Dame de Paris.
La statue présente à Decize est réalisée en fonte. Guy Coquille est représenté en pied, dans le costume des magistrats du temps de Henri IV. Sa tête chauve penchée, sa figure grave et réfléchie dénotent les méditations, le travail et les veilles.

Guy Coquille (11 novembre 1523, Decize en Nivernais – 11 mars 1603), en latin Conchylius, sieur de Romenay, jurisconsulte et poète français. Avocat à Paris, puis à Nevers (1569), procureur général du duché de Nevers (1571), il s’opposa à la Ligue. Représentant du tiers aux états de Blois (1576 et 1588), il fut le principal rédacteur des Cahiers de cet ordre. Ses ouvrages les plus importants sont le L’Institution au droit des Français, les Coutumes du pays et duché de Nivernais (v. 1590), dans lesquels il s’avère un véritable pédagogue du droit coutumier, et le Traité des libertés de l’Église de France (1594), dans lequel il établit la théorie juridique des libertés de l’Église gallicane. Un statuaire est choisi, Louis Rochet (1813-1878), connu pour des œuvres remarquées aux Salons de 1840, et pour l’ensemble de ses statues : Madame de Sévigné, et le groupe constitué par Charlemagne et ses leudes, devant Notre Dame de Paris. La statue présente à Decize est réalisée en fonte. Guy Coquille est représenté en pied, dans le costume des magistrats du temps de Henri IV. Sa tête chauve penchée, sa figure grave et réfléchie dénotent les méditations, le travail et les veilles.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.

Découverte de la céramique de Decize – Usine de Decize.

Découverte de la chapelle de Decize – Chapelle de Saint Thibault.

Découverte de l’église de Neuville lès Decize – Église Saint-Pierre.

Bonne découverte de La Tour de l’Horloge à Decize – Patrimoine de Decize GPS 46.82861, 3.46175

Ce diaporama nécessite JavaScript.