Lavoir de Parigny la Rose – village de Parigny la Rose

Lavoir de Parigny la Rose – village de Parigny la Rose

La particularité du lavoir du village de Parigny la Rose est qu’il est daté du XIVe siècle, ce qui est rare pour un lavoir dans notre région.

Sa voûte en berceau brisé de sa charpente nous fait penser à une coque (carène) de bateau renversé. Deux portes latérales en permettent l’accès et deux ouvertures semi-circulaires en vis-à-vis permettent de l’éclairer (une troisième a été bouchée). À l’intérieur, le sol du tour du lavoir est pavé, son bassin rectangulaire est bordé de margelles en pierre de taille calcaire jaune, de la région. Une niche surmonte un petit puits d’où s’écoule paisiblement l’eau d’une petite source qui alimente le bassin et qui s’en va rejoindre le ruisseau de Marcy. La source que Saint-Baudel « l’Apôtre de Bourgogne » fit miraculeusement jaillir, alimente ce lavoir. La toiture est en vieilles tuiles. le lavoir possède deux pompes à bras. Derrière le lavoir a quelques centaines de mètres vous pouvez découvrir une petite marre.

Le lavoir est utilisé quotidiennement par les lavandières du IVe siècle jusqu’en 1950

La tradition veut que ce Saint se soit arrêté à Parigny la Rose (Canton de Varzy) en se rendant à Nîmes, et il fit jaillir une source pour abreuver ses chevaux. Il subit le martyre à Nîmes au IIIe siècle.

Au IVe siècle, les moines du monastère bénédictin de Cessy-les-Bois du canton de Donzy rapportent ses dépouilles.

Les épidémies, puis la recherche d’hygiène entraînent le développement de constructions spécifiques, le lavoir, à la fin du XVIIIe siècle, les communes se munissent de bassins situés au bas d’une prairie, en contrebas d’une source ou d’une fontaine, en bordure d’un ruisseau, d’un canal, d’une rivière ou d’un fleuve. Le Parlement vote une loi le 3 février 1851 qui accorde un crédit spécial, pour pouvoir subventionner à hauteur de 30 % la construction des lavoirs couverts et prévoit que « c’est au lavoir commun que la laveuse trouvera une distribution commode d’eau chaude et d’eau froide, des appareils de séchage qui lui permettent une économie de temps, et qui lui évitent d’effectuer le blanchissage dans l’habitation ».

Citation : C’est au moulin qu’on entend les nouvelles ; c’est au lavoir qu’on entend les commérages.

Dans l’église de Parigny la Rose, une statue en pierre polychrome d’inspiration naïve représente Saint Baudel vêtu d’une aube rouge, frangée de bleu, tenant dans sa main gauche, les Évangiles, témoins de sa science, alors que la droite porte une palme, symbole des martyrs.

Découverte de l’église de Parigny la Rose.

Découverte du monument aux morts de Parigny la Rose.

Découverte du calvaire du cimeterre de Trois Vèvres.

Parigny la Rose est une commune française, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Un clic pour situer les monuments nivernais sur une carte.
Bonne découverte Lavoir de Parigny la Rose GPS 47.32871, 3.44014

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.