Les Remparts de la ville de Nevers

Les Remparts de la ville de Nevers , en 624, l’Abbaye Notre Dame est construite à l’extérieur de la partie occidentale des premiers remparts de la ville, sur le site du martyr de Saint Révérien. C’est qu’à la fin du XIIe siècle que le monastère est protégé par une nouvelle enceinte construite par Pierre de Courtenay. Le domaine de l’abbaye s’étendait de l’emplacement de la Porte du Croux à la rue Saint-Révérien et de la rue Saint Genest, jusqu’à la nouvelle fortification. Aux pieds de cette fortification, il y avait un fossé formé de terrains marécageux alimentés par le ruisseau de la Passière. La muraille est entièrement reprise pendant la guette de cent ans. Le mur est alors consolidé avec des tas de terres, l’ensemble prend désormais le nom de rempart. Les tours et les portes sont reconstruites, la Porte du Croux, renforcées la Tour Goguin, ou édifiées la Tour Saint-Révérien. Au cours du XVIe siècle, les fossés et les remparts perdent leur utilité défensive. Les habitants s’octroient des portions du rempart  où des fossés pour y installer des jardins, dès Louis XIV, les remparts de la ville de Nevers sont interdits et inutiles, ils ne seront plus entretenus, et vont devenir des carrières de pierres. C’est au hasard de l’évolution urbaine et à la présence d’une zone humide difficilement constructible que nous devons la conservation de la partie située entre la Porte du Croux et la Loire. Fin 1960, la ville achète ces terrains pour y créer l’actuelle promenade des remparts.

Les Remparts de la ville de Nevers

Les Remparts de la ville de Nevers

Un Clic Promenade des Remparts de Nevers  Cet article permet de découvrir d’autres parties des anciens remparts de la Ville un diaporama plus complet ci-joint Les remparts de Nevers

Nevers est une commune du centre de la France, située dans le département de la Nièvre en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bonne découverte Les Remparts de la ville de Nevers

Un Clic Pour situer les Monuments une carte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous aimerez peut-être lire aussi :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.